Le Jardin médicinal d’Entrecasteaux est un jardin familial ouvert au public depuis mai 2022. Nous avons commencé à l’investir avec le projet de jardin médicinal en avril 2021. Il est donc assez jeune et l’idée serait de venir régulièrement visiter son évolution au fil des saisons…


Ce jardin présente un mélange très riche de plantes :

  • spontanées et légèrement réorganisées dans l’espace. Comme le plantain lancéolé, la mauve sylvestre, la fumeterre, la bourse à pasteur, les fraisiers sauvages, le calament, etc…)
  • locales qui ont déménagé de la colline vers le jardin. La plupart du temps, elles sont arrivées sous forme de graines ou de petits plants ramassés lors de promenades. Comme le millepertuis, le ciste cotonneux, les lavandes, la pimprenelle, le calendula sauvage, l’achillée millefeuille, etc…)
  • médicinales, incontournables des pharmacies naturelles et familiales. Comme les différentes camomilles, la mélisse, la guimauve, la sauge, l’hysope, l’armoise, l’absinthe, etc…)
  • exotiques, venant de loin mais adaptées à notre climat provençal. Par exemple, des plantes du Maghreb pour leur qualité de résistance à la sécheresse comme la nigelle de Damas. Des plantes amérindiennes comme l’échinacée ou le pavot de Californie. Des plantes indiennes utilisées en Ayurvéda comme l’ashwagandha, etc…
épiaire laineuse, échinacée, achillée filipendule
parterre de camomilles : partenelle (grand camomille), matricaire et camomille noble

Le jardin est entretenu exclusivement à la main (avec beaucoup d’amis et beaucoup d’huile de coude). Les semences sont exclusivement reproductibles. Et les semis alternent les plantations selon le calendrier lunaire. Nous faisons de notre mieux pour mettre une étiquette botanique à un maximum de plantes pour pouvoir les identifier facilement.


Le jardin est réparti sur trois restanques. En Provence, une restanque est un muret en pierres sèches soutenant une culture en terrasse. Nous avons fait le choix de diviser l’espace en quatre zones :

  • « méditerranéenne », sèche, en plein soleil avec un choix de plantes qui ne nécessitent pas d’arrosage
  • « sous-bois », mi-ombre, qui bénéficie à la fois du soleil et de l’ombre de grands arbres (frênes…) et d’aménagements en utilisant les plantes sauvages sur place (lierre grimpant, clématite flammette, etc…)
  • potagère
  • humide, sur les berges de la rivière la Bresque